Gestion technique d’un Nom de Domaine : les paramètres DNS

Pour l’instant vous avez vus tout ce qui a trait aux procédures administratives d’un domaine.

Mais bon vous n’allez pas vous amuser à acheter, transférer et supprimer votre domaine dans tous les sens. Vous voulez en faire quelque chose.

Vous avez donc besoin de gérer les enregistrements de sa zone DNS.

DN quoi ?

DNS, Domaine Name System ou Système de Nom de Domaine en anglais. Concrètement le DNS est le système qui permet justement d’aller trouver les paramètres d’un nom de domaine par exemple lorsque vous le tapez dans la barre d’adresse de votre navigateur. Je ne vais pas détailler son fonctionnement, puisque ce n’est pas l’objet de ce cours, et que c’est déjà bien couvert justement par le cours Gérer son nom de domaine.

Ce qu’il faut savoir est que chaque domaine possède un fichier de configuration qui contient ses paramètres et que l’on appelle la zone. Cette zone, ce fichier de configuration se trouve quelque part. Tout comme un site web se trouve sur un serveur web, la zone d’un domaine se trouve sur un serveur DNS, qu’on appelle aussi serveur de nom (name server en anglais).

Le bureau d’enregistrement vous met justement a disposition un serveur DNS ainsi que l’interface qui permet de gérer les paramètres de la zone des domaines que vous y achetez.

Vous pouvez d’ailleurs voir les serveurs DNS d’un domaine sur une whois. Essayez avec openclassroom.com (j’ai fait exprès de ne pas mettre de s à la fin !).

Voyons donc maintenant les paramètres DNS les plus intéressants.

Le contenu de la zone : les paramètres DNS

Chaque nom de domaine possède donc une série de paramètres de configuration, que l’on appelle plus précisément des enregistrements.

Voyons les enregistrements pour openclassroom.com : Vous pouvez restez sur le site who.is et cliquer sur le bouton DNS Records ou utiliser d’autres sites tel que digwebinterface.com que j’utilise souvent.

L'ensemble des enregistrements DNS du domaine openclassroom.com

On constate qu’il y 5 types d’enregistrement dans cette zone : SOA, NS, A, MX et CNAME et que certains types d’enregistrements existent plusieurs fois avec des valeurs différentes.

Pour chaque enregistrement il y a d’abord le nom du domaine (ou du sous-domaine), puis le type, puis un chiffre qu’on appelle le TTL, puis sa valeur (et pour certains types une priorité).

L’enregistrement NS correspond aux serveurs DNS sur lesquels la zone est enregistrée, ce sont les même que l’on a vu dans la whois juste avant. Il y en a toujours au moins deux comme chez OVH, parfois trois comme ici chez Gandi ou encore quatre comme chez 1&1, rarement plus.

Le but premier d’un nom de domaine (dans un cas d’utilisation la plus classique) est de mener un visiteur vers le site web via un navigateur et de diriger un email envoyé à une adresse dans la boite email du destinataire.

Pour cela, le système DNS va devoir trouver l’adresse IP du serveur sur lequel se trouve le site, même chose pour les serveurs où se trouvent les boites email.

Pour le site web, il va donc consulter l’enregistrement A de la zone DNS du domaine. Pour les emails, ce sont le ou les enregistrements MX qui sont consultés.

Mais pourquoi il n’y a pas d’IP pour les MX ?

Parce que c’est comme ça. Les enregistrements MX ont comme valeur un autre nom d’hôte (généralement un sous-domaine), qui lui a une adresse IP (défini par un enregistrement A). La priorité définie comme son nom l’indique quel serveur est à utiliser en premier. Plus la valeur de la priorité est basse, plus le serveur est prioritaire.

Les sous-domaines

On voit aussi dans cette zone qu’il y a le sous domaine www.openclassroom.com qui est défini.

Pour créer un sous-domaine il suffit d’ajouter une ligne dans une zone DNS et de lui donner au moins un enregistrement. C’est pourquoi vous pouvez en créer un nombre généralement illimité et gratuitement.

Ici l’enregistrement qui nous intéresse est le type CNAME (prononcez cénaime).

Cet enregistrement est une sorte de raccourci, de copie : il indique que le domaine qui le possède a en fait exactement les même paramètres DNS que le domaine qui en est la cible.

Ainsi dans notre exemple, on voit que la cible (la valeur de l’enregistrement) est webredir.vip.gandi.net.

Si on regarde les enregistrements sur ce sous-domaine de gandi.net avec le site digwebinterface.com, on trouve :

webredir.vip.gandi.net.   14357   IN   A   217.70.184.38

La whois a fait un raccourci en affichant aussi un enregistrement A pour le sous-domaine www.openclassroom.com alors qu’en fait c’est webredir.vip.gandi.net qui le possède.

Les enregistrements CNAME ne sont PAS des redirections.

Ecrire monsite.fr CNAME monautresite.fr n’est la plupart du temps pas suffisant pour créer une redirection de monsite.fr vers monautresite.fr. Cela dépend de la configuration du serveur web hébergeant monautresite.fr.

En plus de l’enregistrement A qui a pour valeur une adresse IP version 4, vous allez de plus en plus trouver aussi un enregistrement AAAA (prononcez qwad A) qui correspond lui à l’adresse IP version 6.

Qu’on soit clair également : les enregistrements A et AAAA ne pointent pas vers des sites web, mais bien vers des adresses IP. Mais généralement, l’IP de l’enregistrement A d’un domaine sera celle d’un serveur web, et donc affichera le site correspondant au nom de domaine qui y est hébergé. Dans le cas des sous-domaines renseignés en tant qu’enregistrementMX d’un domaine, ils pointent vers l’IP d’un serveur d’email qui ne contient sans doute pas de site web.

Les paramètres DNS par défaut

Mais moi je n’ai jamais eu à modifier les paramètres DNS de mon domaine et le site et les emails fonctionnent pourtant bien !

En effet, lorsqu’un domaine est créé chez un hébergeur (suite à un achat ou un transfert), celui-ci lui mets ses propres paramètres DNS par défaut. Donc si vous utilisez les services d’hébergement de site web et d’adresse email de ce même hébergeur, ça marche tout seul. C’est bien pratique !

Mais il n’est pas du tout obligatoire d’avoir tous les services chez le même hébergeur !

D’ailleurs pour le domaine openclassroom.com, peu être aurez-vous remarqué qu’il est enregistré chez Gandi, mais que les enregistrements MX se terminent par googlemail.com.

Les gestionnaires d’Open Classrooms ont décidés que les services d’email de Gandi ne conviennent pas à leur besoins. Ils ont donc modifiés les enregistrements MX par défaut, afin de pouvoir utiliser les services d’email de Google.

Et est-ce que je peux aussi gérer la zone du domaine chez un autre hébergeur que le bureau d’enregistrement où je l’ai acheté ?

Oui tout à fait, et heureusement !

Tout ce que vous avez à faire du coté du bureau d’enregistrement est de modifier les serveurs DNS par ceux de l’hébergeur chez qui vous allez gérer la zone.

Ensuite, chez cet hébergeur, il vous suffit de créer une zone DNS ou d’ajouter un domaine externe (la terminologie dépend du prestataire), ce qui est généralement gratuit, à l’inverse des transferts.

La propagation DNS

Et est-ce qu’il faut aussi attendre comme pour les transferts ?

Oui, lorsque vous modifiez n’importe quel paramètre DNS -et a fortiori les serveurs DNS- vous devez attendre la fin de période de propagation DNS qui dure typiquement jusqu’à 24 à 48 heures.

C’est dû au fonctionnement même du système DNS qui met en cache (qui sauvegarde) les enregistrements de la zone à divers endroits du web pendant une durée limitée. La période de propagation DNS est l’attente de l’expiration de tous ces caches. Une fois les caches expirés, les systèmes seront forcés d’aller demander à nouveau quels sont les serveurs DNS ou l’enregistrement A du domaine par exemple et donc à récupérer les nouvelles valeurs.

La durée de mise en cache dépend du type de l’enregistrement et est définie par la valeur du TTL (time to leave) dans la zone qui est un nombre de secondes. Les serveurs DNS ne changent pas souvent alors leur TTL est typiquement élevé, de l’ordre de plusieurs heures. À l’inverse, les enregistrements A ont souvent un TTL de seulement une heure (3600 secondes) afin de ne pas trop attendre si le site se fait déplacer.

En résumé

  • Le fichier de configuration technique du domaine est la zone DNS qui est située sur les serveurs DNS.
  • La zone contient différents enregistrements qui sont liés à un domaine ou sous-domaine. Les enregis‌trements ont un type qui définit sont utilité et une valeur.
  • Si vous utilisez tous les services du même hébergeur, vous n’aurez probablement même pas besoin de vous souciez des paramètres DNS de votre domaine.
  • Si besoin il est toutefois possible d’avoir les différents services (domaine, zone DNS, site web, emails) à différents endroits, il faudra juste modifier en conséquence la valeurs des enregistrements.

Comments are closed